Réductions exceptionnelles pour préparer la Pride 2022 ! 🌈 🎉

L’enbyphobie, c’est quoi, pourquoi, et comment lutter ?

de lecture

Dans une société ou les discriminations sont parfois encore trop présentes et encore intenses, la communauté LGBT se doit de communiquer sur les racismes et les discriminations anti-LGBT. Certains termes vous sont parfois étrangers comme l’enbyphobie, cet article est donc fait pour vous. On vous aidera à comprendre ce qu’est l’enbyphobie, qui sont les personnes visées et les causes de cette haine. On essayera de comprendre les raisons de cette discrimination, et comment faire pour les éradiquer.

Qu’est-ce que l’enbyphobie ?

Définition de l’enbyphobie 

enbyphobie exemplePour commencer, qu’est ce que l’enbyphobie ? L’enbyphobie c’est la haine, le mépris, l’ignorance et les violences envers les personnes non binaires. Cette haine se manifeste sous plusieurs catégories d’actions.

D'autres termes sont bien plus connus dans la communauté LGBT, tels que l’homophobie, la transphobie ou encore la biphobie. Une phobie c’est une peur, “enby” signifie quant à lui, une traduction anglaise des personnes non binaires. Ainsi, le sens littéral du terme est relié à une peur des non binaires.

Or, si seulement cela s’arrêtait à une peur, cependant, cette discrimination enbyphobe peut aussi se décliner en haine et non respect de l’aspect identitaire de la personne genrée ou non.

Comment la reconnaître ?

L’enbyphobie se traduit par des comportements et situations discriminatoires tels que:

  • le mégenrage à répétition (nommer par madame, monsieur, mademoiselle…)
  • identité de genre constamment niée
  • la non-représentation des non binaires (dans les films, le séries…)
  • le genre neutre non reconnu légalement ( en France, contrairement à ses voisins)
  • l’espace public genré (WC)

Cette méconnaissance des non-binaires induit une réelle souffrance pour ces personnes qui demandent juste de vivre telles qu'elles sont avec leur identité tout à fait normale mais malheureusement pas reconnue par un état fondamentalement binaire.

Les non-binaires, des victimes de transphobie ?

La transphobie peut un synonyme de ce terme, en effet l’enbyphobie est un type de transphobie, car c’est une discrimination qui vise tous les non-binaires. Les transgenres étant parfois non binaires, les problématiques sont donc identiques. Pour rappel, ce sont des individus qui ne répondent pas aux cases sexistes imposées par la société, celles du masculin et du féminin.

 sexisme binaire fille garçon

Quels sont les raisons de cette discrimination non binaire ?

La mentalité binaire du pays

Les raisons de cette discrimination non-binaire constante sont nombreuses, mais l’une des principales causes est bien sur la mentalité très binaire de notre pays. Contrairement à des pays comme l’Allemagne, la Californie etc… La France ne reconnaît toujours pas légalement le genre neutre.

Pourquoi ? Car en France bien plus qu’ailleurs, la vision est majoritairement binaire, on nait soit femme, soit homme, soit F soit M, soit rose soit bleu et c’est comme ça. Il n’y ainsi aucune place pour les personnes qui sont en dehors de ces deux cases identitaires et qui répondraient à un spectre identitaire bien plus étendu.

Tout en France nous inclus dans une division binaire selon notre sexe et ce dès la naissance, la couleur de nos vêtements, les passions et sports genrés, l’espace public genré.

La méconnaissance des hommes et femmes cis

Cette discrimination vient en majorité des personnes cis, qui se conforme dans un système qui leur convient sans forcément s’ouvrir à une autre façon de voir les choses. Ces personnes cis, ne prennent pas connaissance de toutes les identités de genre existantes, et ne resseignent pas sur les pronoms agenre ou mixte, il y a un vrai travail d’éducation à réaliser, pour que les alliés puisse respecter les personnes agenres ou autres.

soutient non binaire bannière

Comment lutter contre les enbyphobes ?

Solidarité LGBT pour lutter contre le phénomène

Contrairement à ce que l’on peut penser il n’y pas seulement des hommes/ femmes cis qui peuvent être enbyphobes, de nombreux personne trans binaires ne respecte pas l’identité non-genrée des non binaires. Dans tous les cas, avoir des comportements discriminatoires n’est pas quelque chose de normal, les non binaires ont le droit d’être respectés dans leur identité, pour cela il est toujours important de manifester pour plaider les causes de la communauté LGBT.

Le problème réside dans le fait que beaucoup de personnes cis sont non renseignés, en effet, les personnes LGBT sont largement sous représentés dans les médias classiques, bien que des plateformes telles que youtubes ou tiktok apporte dela visibilité.

Les activistes et les manifestants aident beaucoup à réduire cette méconnaissance et ignorance. En effet, en France, les journées comme la gay Pride ou encore la journée de lutte contre l’homophobie, biphobie, transphobie le 17 mai, permet de sensibiliser les plus jeunes sur la complexité de vivre confortablement selon notre identité de genre (non binaire).

 a faire te ne pas faire enbyphobie

Les phrases à bannir pour éviter d’être discriminant pour un non binaire.

Parfois, pour certains cis, totalement étrangers à cette notion identitaire de non binarité, il peut être compliquer de savoir quels sont les formules orales à éviter pour respecter l’identité d’autrui si celle-ci est neutre. Ainsi, nous partageons avec vous les formulations genrées à bannir pour respecter l'entièreté de la communauté LGBT.

Les formulations mégenrées à bannir:

“ Bonjour, madames, monsieur ”
“ il, elle ”
“ Tu es un garçon ou une fille ? ”
“ Quel est ton vrai prénom ?
“ il n y a que deux genre, c’est de la biologie”

Ce qu’il faut faire ou penser pour respecter les non-binaires:

“ Le corps ne fait pas le genre ”
Utiliser les pronoms neutres “ iel,ielleaelulol.
Utiliser l'écriture inclusive “utiliser des termes neutres”

En bref, la langue française dont la fondation est la conjugaison via le genre doit évoluer, il est important d’opter à titre personnel pour une écriture inclusive et non-genrée pour respecter autrui dans son identité. Mais depuis son apparition en France l’écriture inclusive fait débat, voici un article intéressant développant la polémique sans fin de l’écriture inclusive.


En résumé, les enbyphobes se doivent d’évoluer, de se renseigner, et comprendre que l’identité de genre est propre à chacun. Pour rappel, le corps ne fait pas le genre, si en France beaucoup de nos fondements grammaticales, sociétaires sont fondés sur des principes binaires ce n’est pas pour autant que cela est juste. Il est alors important de soutenir les personnes qui sont en dehors de ces normes ridicules. Pour soutenir la communauté LGBT, rendez vous le 25 juin pour la gay Pride, choisissez le drapeau fait pour vous à l'aide de cet article signification drapeau LGBT, et luttez contre la haine grandissante.